Bruxelles : le parquet retient l’acte terroriste

France 3

Après l’attaque au couteau qui a visé des militaires à Bruxelles (Belgique), vendredi 25 août au soir, le parquet fédéral belge retient la piste terroriste, explique Clémence Dath, correspondante en Belgique.

L’enquête a avancé très rapidement après l’attaque au couteau qui a visé des militaires à Bruxelles (Belgique) explique la journaliste Clémence Dath. "Le parquet fédéral belge a rapidement pris la main sur cette enquête, car il n’y a pas beaucoup de doute sur le caractère terroriste de cette attaque. Vers 20h15, l’homme a crié ‘Allah Akbar’, en se précipitant sur les trois militaires et c’est là qu’ils ont fait feu. L’assaillant est décédé quelques minutes plus tard, à l’hôpital", détaille-t-elle.

"Des vérifications sont encore en cours"

L’homme a vite été identifié, précise la journaliste. "L’auteur serait un Somalien d’une trentaine d’années, connu pour des faits de droit commun, mais pas pour des faits de terrorisme. Des vérifications sont encore en cours pour en savoir plus sur l’identité de cet assaillant. Il y a trente minutes, le périmètre de sécurité a été levé sur cette artère, il n’y a plus de policier, les voitures peuvent à nouveau circuler. Rappelons qu’il y a 1 250 militaires qui sont postés dans les rues de Bruxelles depuis janvier 2015", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne