Belgique : Anvers a eu peur de vivre un attentat

France 3

À Anvers (Belgique), une voiture a tenté de rentrer dans la foule jeudi 23 mars. Le conducteur a été rapidement interpellé, et la piste terroriste semble écartée.

La police belge a longuement inspecté la Citroën rouge immatriculée en France qui a tenté de rentrer dans la foule jeudi 23 mars. Le conducteur a été interpellé dans une rue très commerçante d’Anvers (Belgique), où un drame a probablement été évité. "Vers 11 heures ce matin, un véhicule a emprunté à très vive allure cette artère très fréquentée. Les piétons se sont jetés sur le trottoir pour l’éviter, et les forces de l’ordre l’ont vite repéré pour l’intercepter. Le suspect avait évité les contrôles et grillé un feu pour essayer de nous échapper", a détaillé Serge Muyters, le chef de la police d’Anvers.

Le suspect fortement alcoolisé

Au volant, un Tunisien de 39 ans, vivant dans le nord de la France et titulaire d’une carte de séjour. L’homme était fortement alcoolisé au moment de son interpellation. Des armes ont été retrouvées dans le coffre de sa voiture. Il était connu des services de police, mais pour des faits de droit commun. La police française a proposé son aide à la Belgique. La piste terroriste semble écartée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne