Tueur de Liège : polémique sur la permission de sortie de Benjamin Herman

France 2

Benjamin Herman a tué trois personnes avant d’être abattu, mardi 29 mai à Liège (Belgique). Il bénéficiait d’un congé pénitentiaire, ce qui suscite la polémique.

Devant le bar où ont été tuées les deux policières, quelques anonymes déposent des fleurs et se posent une question sur l’attaquant : pourquoi Benjamin Herman a-t-il bénéficié d’un congé pénitentiaire, d’une permission de sortie ? La réponse des autorités est simple : ce détenu arrivait en fin de peine, il allait sortir en 2020. Pour préparer sa réinsertion, il avait droit à des sorties de 24 à 36 heures. Le ministre de la Justice, Koen Geens, se dit donc embarrassé, mais, pour lui, cette permission de sortie était logique. 

Toutes ses permissions précédentes s’étaient bien passées

Les familles des victimes vont essayer d’entendre ces justifications. Le frère et la mère d’une des deux policières abattues, Soraya Belkacemi, mère de deux jumelles déjà orphelines de leur père sont effondrées. Avant de tuer Soraya Belkacemi, Lucie Garcia l’autre policière et Cyril Vangriecken, un jeune homme de 22 ans qui allait devenir instituteur, Benjamin Herman avait bénéficié de 13 permissions de sortie. Elles s’étaient toutes bien passées selon les autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne