"Vous vous êtes moqué de l'Ukraine" : le tenant du titre Porochenko met K.-O. le challenger Zelenski... qui reste favori pour l'élection présidentielle

Le président Petro Porochenko lors du débat d\'entre-deux tours à la présidentielle ukrainienne, à Kiev le 19 avril 2019.
Le président Petro Porochenko lors du débat d'entre-deux tours à la présidentielle ukrainienne, à Kiev le 19 avril 2019. (RADIO FRANCE / NATHANAËL CHARBONNIER)

Les deux finalistes, le président sortant Petro Porochenko et le comique Volodymyr Zelenski, se sont retrouvés vendredi soir pour un débat inédit dans un stade, devant plusieurs milliers de personnes. Bilan des courses : avantage au sortant.

En foot, cela serait une victoire à l’extérieur. Lors du débat entre les deux finalistes à la présidence ukrainienne, vendredi 19 avril, dans le stade Olympique de Kiev, l'homme de télévision Volodymyr Zelensky était attendu. À l'issue de l'heure d'échanges, c'est son adversaire le président sortant Petro Porochenko qui a fait son show. Sur une gigantesque estrade, les deux hommes se sont livrés à un véritable débat-spectacle. Devant plusieurs milliers de personnes, les deux hommes ont défendu pendant une heure leur vision de l’Ukraine.

Un candidat qui lit ses réponses avec un papier n'est pas digne de notre peuple héroïque.Un supporter de Petro Porochenkoà franceinfo

Dos au mur, Petro Porochenko a donné tout ce qu'il avait pour déstabiliser son adversaire : "Vous, dans vos sketchs, vous avez dit que l'Ukraine était comme une prostituée. Vous avez qualifié les Ukrainiens d'arriérés. Vous vous êtes moqué de notre pays." Face à Volodymyr Zelensky, il n'a pas retenu ses coups : "La seule fois où vous avez insulté Ramzan Kadyrov [président de la République de Tchétchénie], vous vous êtes immédiatement excusé devant lui. Je vous pose la question : Quand allez-vous vous excuser devant l'Ukraine pour l'avoir traitée de prostituée ?"

La réponse du comédien totalement novice en la matière s'est perdue dans les sifflets des supporters de Petro Porochenko beaucoup plus nombreux. En tête avec 20 points d'avance dans tous les sondages, Volodymyr Zelensky a souffert face aux meilleures connaissances du président sortant sur les grandes thématiques de la vie politique ukrainienne. À l'image de cet échange, le débat-spectacle a été marqué par les difficultés du candidat pris en défaut qui a souvent été obligé de lire ses textes quand son rival lui déclamait de longues tirades sur ses expériences de président.

La jeunesse ukrainienne était présente lors du débat d\'entre-deux tours à la présidentielle en Ukraine au stade Olympique de Kiev, vendredi 19 avril 2019.
La jeunesse ukrainienne était présente lors du débat d'entre-deux tours à la présidentielle en Ukraine au stade Olympique de Kiev, vendredi 19 avril 2019. (RADIO FRANCE / NATHANAËL CHARBONNIER)

Si les supporters du président sortant avaient besoin d'arguments pour être convaincus, ils le sont définitivement. "Je vote Porochenko et Porochenko seulement parce que je veux que l'Ukraine soit un pays européen", explique l'un d'entre eux. Au pouvoir depuis 2014, il est un vieux renard de la politique ukrainienne. Lors de ce débat, il est apparu combatif et sûr de lui alors que Volodymyr Zelensky beaucoup moins. Pour autant, cela ne lui assure pas la victoire finale.

Rien de décisif

La victoire d’un soir n’est pas forcément celle de l’élection. Si Volodymyr Zelensky le comique ne connaît pas bien ses dossiers, il garde toutefois un réel atout. Il s'agit de celui de la probité capable de lutter contre la redoutable corruption en Ukrainne.
"C’est à cause de la corruption qu’il y a autant de problèmes", estime l'un des supporters du challenger. "Je crois que la guerre serait déjà terminée s'il n’y avait pas de corruption, celle qui profite aux politiques", poursuit-il.

L'homme qui à ses yeux représente cette lutte s’appelle Volodymyr Zelensky. Ce supporter est "sûr que si on lutte contre la corruption tout changera et la vie des Ukrainiens sera meilleure". Le comique n'a peut-être pas gagné le débat vendredi soir au stade Olympique de Kiev, mais il semble avoir déjà gagné le cœur d’une majorité d’électeurs.

Vous êtes à nouveau en ligne