Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky ont échangé sur le conflit dans l'est de l'Ukraine

Une prise de poste sur la ligne de front séparatiste au sud de Donetsk (Ukraine), le 13 janvier 2020.
Une prise de poste sur la ligne de front séparatiste au sud de Donetsk (Ukraine), le 13 janvier 2020. (JACQUES PION / HANS LUCAS / AFP)

A compter de lundi 27 juillet, un cessez-le-feu entre en vigueur pour suspendre le conflit militaire entre les forces ukrainiennes et les rebelles soutenus par la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky se sont entretenus par téléphone au sujet du conflit dans l’est de l’Ukraine, ont annoncé les services des deux présidences, dimanche 26 juillet. Les chefs d'Etat ont exprimé leur soutien au cessez-le-feu dans la région à compter de lundi.

>> "On veut la paix, mais pas à tout prix" : en Ukraine, les habitants du Donbass épuisés par le conflit

ll va permettre de suspendre le conflit militaire entre les forces ukrainiennes et les rebelles soutenus par la Russie qui a fait plus de 13 000 morts depuis 2014. "Les dirigeants ont convenu de la nécessité de mettre en place en urgence de mesures supplémentaires pour soutenir le cessez-le-feu dans le Donbass", a notamment précisé le bureau de Volodymyr Zelensky, en référence à l'est de l'Ukraine.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine a dit à son homologue que la décision de l'Ukraine de tenir des élections régionales en 2020 était en contradiction avec les accords de paix de Minsk. Ceux-ci ont pour objectif de résoudre le conflit qui a éclaté en 2014 entre les troupes ukrainiennes et les séparatistes prorusses après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie. Kiev prévoit en effet d'organiser des élections locales en octobre dans tout le pays, à l'exception des régions séparatistes de Donetsk et de Louhansk.

De leur côté, les services de Volodymyr Zelensky ont fait savoir que le président ukrainien avait déclaré à Vladimir Poutine que de nouvelles mesures étaient nécessaires pour libérer les citoyens ukrainiens détenus dans l'est du pays, en Crimée et en Russie.

Vous êtes à nouveau en ligne