VIDEO. Ukraine : les Européens cherchent la "désescalade", d'après Hollande

FRANCE TELEVISIONS

Les chefs d'Etat et de gouvernements européens sont réunis en urgence, jeudi 6 mars, à Bruxelles pour accroître la pression sur la Russie et faire retomber les tensions en Ukraine.

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernements européens sont réunis en urgence, jeudi 6 mars, à Bruxelles pour accroître la pression sur la Russie, appelée à négocier sans délai sur la crise ukrainienne sous peine de sanctions de l'Union européenne. Le nouveau Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, est lui aussi convié à ce sommet extraordinaire.

Le but pour les Européens reste plus que jamais "la désescalade", c'est-à-dire de faire retomber les tensions entre Kiev et le Kremlin afin que la crise ne débouche pas sur un conflit militaire. Il faut "la pression la plus forte possible sur la Russie pour engager un processus de désescalade", a déclaré le président français François Hollande à son arrivée à Bruxelles. "Nous ne recherchons pas à faire monter encore la tension mais à ouvrir la voie du dialogue, (...) de la médiation et de la négociation", a-t-il ajouté. Les dirigeants devaient aussi discuter des différents types de sanctions susceptibles d'être rapidement appliquées.

Vous êtes à nouveau en ligne