VIDEO. Référendum en Ukraine : Hollande dénonce de "vraies-fausses" consultations

POOL

Aux yeux du chef de l'Etat, "la seule élection qui vaudra" sera l'élection présidentielle du 25 mai en Ukraine.

François Hollande a dénoncé, dimanche 11 mai, à son arrivée à Bakou pour une tournée dans le Caucase, les ""vraies-fausses consultations" qui se tiennent en Ukraine. Le président de la République a fustigé le référendum sur "l'indépendance" organisé par les séparatistes pro-Russes à Donetsk et Lougansk, dans l'est de l'Ukraine en crise.

Un référendum "nul et non avenu"

"Je ne veux pas les appeler référendum", a insisté François Hollande, relevant qu'il n'y avait "pas d'urnes, pas de bureaux de vote [et pas] de listes électorales" . Ce "faux-semblant", n'a "aucun sens", il est "nul et non avenu", a encore asséné le chef de l'État devant la presse. Il a assuré que "cette consultation n'avait pas d'existence, de légitimité, de légalité".  "A partir de là il y a aucune leçon à [en] tirer", a-t-il souligné. Il a déclaré que "la seule élection qui vaudra" sera l'élection présidentielle du 25 mai en Ukraine.

Vous êtes à nouveau en ligne