VIDEO. La Crimée veut devenir russe, l'UE suspend le dialogue avec Moscou sur les visas

HUGUES HUET - FRANCE 3

Les chefs d'Etat et de gouvernements européens réunis à Bruxelles jeudi exhortent Moscou à retirer ses troupes de la péninsule ukrainienne et russophone.

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernements européens ont apporté leur soutien aux nouvelles autorités ukrainiennes en dénonçant le projet de référendum à propos du rattachement de la Crimée à la Russie. Ils exhortent Moscou à retirer ses troupes de la péninsule ukrainienne et russophone. Réunis en Conseil européen extraordinaire à Bruxelles, jeudi 6 mars, les dirigeants ont décidé de suspendre les discussions avec la Russie sur un projet d'accord bilatéral de libéralisation des investissements et des visas. D'autres sanctions pourraient suivre si la Russie ne joue pas la carte de l'apaisement.

Le Parlement de Crimée a voté jeudi le rattachement de la péninsule à la Russie, qui sera soumis à un référendum dans dix jours, le 16 mars. Arseni Iatseniouk, Premier ministre du gouvernement provisoire ukrainien mis en place après la chute de Viktor Ianoukovitch, a dénoncé une "initiative illégitime et sans fondement légal". Il assistait à la réunion de Bruxelles. Dans la matinée, l'UE avait déjà annoncé le gel des avoirs de l'ex-président ukrainien Viktor Ianoukovitch, de son ex-Premier ministre Mikola Azarov et de 16 autres personnalités.

Vous êtes à nouveau en ligne