Ukraine : un journaliste tué dans un attentat à la bombe à Kiev

Des fleurs sont déposées à Kiev (Ukraine), à l\'endroit où le journaliste Pavel Cheremet a été tué, le 20 juillet 2016.
Des fleurs sont déposées à Kiev (Ukraine), à l'endroit où le journaliste Pavel Cheremet a été tué, le 20 juillet 2016. (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Ce journaliste de 44 ans réputé pour son indépendance se rendait vers sa station de radio quand la voiture qu'il conduisait a explosé.

Il travaillait pour l'influent site d'information Ukraïnska Pravda et animait une émission matinale sur la radio Vesti. Pavel Cheremet, un journaliste pro-occidental renommé, a été tué mercredi 20 juillet par l'explosion d'une bombe placée dans la voiture qu'il conduisait dans le centre de Kiev. La capitale de l'Ukraine traverse depuis deux ans une crise politique profonde.

Originaire du Biélorussie mais détenteur de la nationalité russe, ce journaliste de 44 ans réputé pour son indépendance se rendait vers sa station de radio quand la voiture qu'il conduisait a explosé. Le véhicule appartenait à l'une de ses collègues, qui n'était pas à bord au moment de l'explosion.

"Une terrible tragédie"

"La mort de Pavel Cheremet est une terrible tragédie", a réagi sur Twitter le président ukrainien Petro Porochenko, assurant que "les coupables seront punis". "C'était mon ami personnel. Je compatis avec ses proches et ses amis", a-t-il ajouté.

La police ukrainienne a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête pour "meurtre prémédité" tandis que le ministre de l'Intérieur a estimé que ce "meurtre effronté" visait à déstabiliser le pays.