Ukraine : un député surpris en train de solliciter les services d'une prostituée en pleine session parlementaire

Une session au Parlement ukrainien, à Kiev, le 2 octobre 2019. 
Une session au Parlement ukrainien, à Kiev, le 2 octobre 2019.  (VALENTYN OGIRENKO / AFP)

L'élu a d'abord nié avant de s'excuser sur sa page Facebook.

Scandale en Ukraine. Bogdan Iaremenko, un député du parti présidentiel, a été surpris en train de solliciter les services d'une prostituée en pleine séance parlementaire. Un site d'information ukrainien a publié, mercredi 30 octobre, des photos montrant l'écran du portable de l'élu, un ancien diplomate âgé de 48 ans, où on peut lire son échange. 

Celui-ci demande d'abord à la prostituée les conditions d'un rendez-vous. En réponse, elle précise les types de prestations sexuelles qu'elle accepte et les tarifs : "100 dollars une heure. 150 dollars deux heures."

"Un acte irréfléchi"

Les photos, selon ce site, ont été prises mardi lors d'une session du Parlement. Le député a dans un premier temps affirmé sur Facebook qu'il s'agissait d'une mise en scène. Puis il a supprimé ce texte et présenté ses excuses à son épouse et à ses enfants, de même qu'à son groupe parlementaire et au président Volodymyr Zelensky, évoquant un "acte irréfléchi".

La publication a provoqué un tollé dans l'hémicycle ukrainien. Plusieurs élues de l'opposition ont réclamé jeudi la démission de Bogdan Iaremenko du poste de chef de la commission parlementaire pour la politique extérieure. Le groupe du parti présidentiel discutera de cet incident lors d'une réunion cette semaine, a indiqué son chef David Arakhamia.

Vous êtes à nouveau en ligne