Ukraine : la Russie menace de couper ses livraisons de gaz à partir du 3 juin

La station de Sudzha (Russie), par laquelle transite le gaz livré à l\'Ukraine, le 20 janvier 2009.
La station de Sudzha (Russie), par laquelle transite le gaz livré à l'Ukraine, le 20 janvier 2009. (ILIYA PITALEV / RIA NOVOSTI / AFP)

Selon la nouvelle règle de prépaiement, Gazprom exige que Kiev paie sa facture mensuelle à l'avance.

Gazprom hausse le ton contre l'Ukraine. Lors d'une rencontre avec le Premier ministre russe lundi 12 mai, le président du groupe gazier, Alexeï Miller, a menacé Kiev de livrer "zéro mètre cube de gaz en juin" au pays si la facture n'est pas réglée à l'avance. L'ultimatum est fixé au 3 juin et la facture devrait être présentée dès mardi.

"Ils ont la possibilité de régler cette facture d'ici fin mai", a souligné le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev. "Pour l'instant, nous n'observons pas de la part des Ukrainiens une telle volonté, et c'est malheureux, a-t-il ajouté. Ils ont l'argent pour cela (...), nous savons que l'Ukraine a reçu de l'argent au titre de la première tranche du crédit du Fonds monétaire international."

La Banque centrale ukrainienne a annoncé la semaine dernière que Kiev avait reçu un premier prêt de 3,19 milliards de dollars (2,31 milliards d'euros) dans le cadre du plan d'aide de 17 milliards de dollars du FMI (12,34 milliards d'euros). Une interruption des livraisons de gaz russe à l'Ukraine risque de perturber les approvisionnements vers l'Union européenne, comme lors des "guerres du gaz" de 2006 et 2009. L'Union européenne importe le quart de son gaz de Russie, dont près de la moitié transite par l'Ukraine.

Vous êtes à nouveau en ligne