Ukraine : des membres de la Croix-Rouge détenus plusieurs heures à Donetsk

Des barricades devant un bâtiment administratif à Donetsk (Ukraine), le 5 mai 2014.
Des barricades devant un bâtiment administratif à Donetsk (Ukraine), le 5 mai 2014. (CITIZENSIDE / JOHN RAMSPOTT / AFP)

Ils étaient soupçonnés d'espionnage. L'organisation ne sait pas qui les a détenus.

Des membres de la Croix-Rouge soupçonnés d'espionnage ont été détenus sept heures, vendredi 9 mai à Donetsk, place forte des pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Ils ont été arrêtés vendredi dans la soirée, puis libérés dans la nuit. 

"Selon les dernières informations dont nous disposons, ils ont été libérés la nuit dernière vers 2 heures", a déclaré une responsable de la Croix-Rouge, Irina Tsariouk, samedi. "Nous ne savons pas par qui ils ont été détenus", a-t-elle ajouté. "L'un d'eux a été sévèrement battu", a-t-elle déclaré à l'agence Reuters.

Un Suisse parmi les membres de la Croix-Rouge arrêtés

Plus tôt samedi, un porte-parole des autorités séparatistes pro-russes à Donetsk avait indiqué que les membres de l'équipe avaient été arrêtés en raison de soupçons d'espionnage. Il n'avait pas précisé si un(e) Français(e) figurait parmi les personnes arrêtées.

"Une équipe (...) de la Croix-Rouge locale et un membre de la Croix-Rouge internationale ont été arrêtés. Ils sont tous libres à présent", a indiqué de son côté la responsable de la Croix-Rouge. Elle a précisé que le membre international de l'équipe était de nationalité suisse.

Vous êtes à nouveau en ligne