Poutine annonce le retrait des forces russes à la frontière ukrainienne

Des soldats russes patrouillent à Belgorod, près de la frontière russo-ukrainienne, le 25 avril 2014. 
Des soldats russes patrouillent à Belgorod, près de la frontière russo-ukrainienne, le 25 avril 2014.  ( REUTERS)

Le président russe demande par ailleurs aux séparatistes pro-russes de reporter le référendum prévu le 11 mai sur l'indépendance de la république autoproclamée de Donetsk.

Vladmir Poutine donne des signes de détente dans le dossier ukrainien. Le président russe a annoncé, mercredi 7 mai, que la Russie avait retiré ses troupes de la frontière avec l'Ukraine. L'Otan évaluait leurs effectifs à 40 000 hommes.

"On nous a toujours dit que nos forces à la frontière ukrainienne suscitaient l'inquiétude. Nous les avons retirées. Aujourd'hui, elles ne sont plus à la frontière ukrainienne", a-t-il déclaré à l'issue de sa rencontre avec le président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le Suisse Didier Burkhalter.

Report du référendum d'autodétermination à Donetsk ?

Le chef du Kremlin a par ailleurs demandé aux séparatistes pro-russes en Ukraine de reporter le référendum prévu le 11 mai sur l'indépendance de la république autoproclamée de Donetsk, ville située dans le bassin minier de l'Est, proche de la frontière avec la Russie. Et ce pour "créer les conditions nécessaires au dialogue".

"Nous considérons que le dialogue direct entre les autorités de Kiev et les représentants dans le sud-est de l'Ukraine est un élément clé d'un compromis", a indiqué Vladimir Poutine.

Les rebelles de Donetsk se réuniront jeudi pour examiner l'appel du président russe en faveur d'un report du référendum d'autodétermination qu'ils comptent organiser dimanche.

Vous êtes à nouveau en ligne