Les Etats-Unis réfléchissent à armer l'Ukraine face aux rebelles

Des soldats ukrainiens lors d\'une cérémonie militaire à Jytomyr (Ukraine), le 5 janvier 2015.
Des soldats ukrainiens lors d'une cérémonie militaire à Jytomyr (Ukraine), le 5 janvier 2015. (VLADIMIR SHTANKO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Washington pourrait renforcer l'aide militaire accordée à Kiev, afin de permettre au régime de mieux résister face aux séparatistes prorusses installés dans l'est du pays.

Faut-il armer Kiev pour l'aider face aux rebelles ? Les Etats-Unis réfléchissent à renforcer leur aide militaire à l'Ukraine en lui livrant des armes pour résister aux séparatistes prorusses, indiquent des hauts responsables américains, lundi 2 février, confirmant des informations du New York Times (en anglais).

>>> CARTES. Suivez la progression des séparatistes en Ukraine

"Ce qui est en cours de discussion, c'est que nous devrions peut-être fournir des armes défensives, de l'équipement défensif" aux forces armées de Kiev, explique un responsable du Pentagone. Les opinions sur le sujet au sein de l'administration américaine "ont mûri" face à l'appui apporté par la Russie aux rebelles dans l'Est ukrainien et aux violations répétées des accords de cessez-le-feu de septembre dernier, argumente un autre responsable militaire américain.

Des experts plaident pour "une assistance militaire directe"

Lundi, Michèle Flournoy, ancienne numéro 3 du Pentagone, Ivo Daalder, ancien ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'Otan, et d'autres experts proches de la Maison Blanche ont pris position publiquement en faveur de la livraison d'armes "défensives" à l'Ukraine. L'Occident doit "accroître les risques et les coûts" pour la Russie en cas de nouvelle offensive dans l'est de l'Ukraine, selon un rapport signé par ces personnalités.

"Cela signifie fournir une assistance militaire directe, dans des montants largement supérieurs à ceux fournis jusqu'à présent, et comprenant des armes défensives 'létales', pour que l'Ukraine puisse mieux se défendre par elle-même", plaide le document. Les experts recommandent de fournir un milliard de dollars d'armement dès cette année.

"Aucune option n'est exclue"

Le département d'Etat se montre plus prudent. "Aucune option n'est sur la table [mais] aucune n'en est exclue, répond sa porte-parole, Jennifer Psaki. Une discussion est en cours." Citant un communiqué calibré au millimètre, elle assure que l'objectif des Etats-Unis reste "d'aboutir à une solution par des voies diplomatiques".

"Nous pensons toujours que la meilleure façon d'exercer une influence sur les calculs de la Russie passe par les sanctions économiques qui frappent profondément l'économie russe, abonde sur CNN Ben Rhodes, conseiller adjoint à la sécurité nationale de la Maison Blanche. Nous ne pensons pas que la réponse à la crise en Ukraine consiste simplement à injecter davantage d'armes."

Vous êtes à nouveau en ligne