La France souhaite "réduire la défiance" avec la Russie, affirme Jean-Yves Le Drian

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d\'une conférence de presse à Moscou (Russie), le 9 septembre 2019.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse à Moscou (Russie), le 9 septembre 2019. (MAKSIM BLINOV / SPUTNIK / AFP)

Le ministre des Affaires étrangères a donné lundi une conférence de presse à Moscou, où il est présent avec la ministre des Armées pour des pourparlers avec leurs homologues russes. 

Les relations s'apaisent entre Moscou et Paris. "Le moment est venu, le moment est propice pour travailler à réduire la défiance", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, lundi 9 septembre, à l'issue d'un entretien avec la ministre française des Armées, Florence Parly, et de leurs deux homologues russes. "Nous sommes venus proposer, au nom du président de la République, un nouvel agenda de confiance et de sécurité", a-t-il encore souligné.

Cette rencontre en format "2+2" dans le cadre d'un dialogue intergouvernemental, est une première depuis 2012 mais surtout depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, qui a replongé le monde dans un parfum de Guerre froide. "Nous n'avons pas toujours la même vision", a indiqué de son côté Florence Parly. Mais "il est important de pouvoir se parler, d'éviter des incompréhensions, des frictions".

Sur le dossier ukrainien, le chef de la diplomatie française estime qu'il existe une "fenêtre d'opportunité" pour trouver une issue au conflit dans l'est du pays. "Il y a une fenêtre d'apaisement", a déclaré Jean-Yves Le Drian, rappelant notamment l'échange de prisonniers russes et ukrainiens effectué ce week-end mais assurant qu'il est trop tôt pour évoquer une levée des sanctions économiques contre Moscou.

Vous êtes à nouveau en ligne