L'armée ukrainienne essuie ses pires pertes, avec 14 soldats tués

Des soldats ukrainiens inspectent le site d\'une attaque séparatiste près du village de Blahodatne, dans l\'est de l\'Ukraine, le 22 mai 2014.
Des soldats ukrainiens inspectent le site d'une attaque séparatiste près du village de Blahodatne, dans l'est de l'Ukraine, le 22 mai 2014. (IVAN SEKRETAREV / AP/ SIPA)

Ces attaques séparatistes interviennent à trois jours de l'élection présidentielle dans le pays. 

Le bilan est lourd. Avec la mort de 14 soldats, l'armée ukrainienne a essuyé, jeudi 22 mai, ses plus lourdes pertes militaires depuis le début de l'opération visant à reprendre le contrôle de l'est du pays aux mains des séparatistes prorusses.

Ces attaques, qui ont également fait une vingtaine de blessés dans les régions de Lougansk et de Donetsk, interviennent à trois jours de l'élection présidentielle, un scrutin crucial pour l'avenir du pays après six mois d'une crise politique qui a plongé le pays au bord de la guerre civile et de la partition.

Environ 140 morts depuis la mi-avril

Parallèlement, l'Otan a annoncé observer des mouvements de troupes russes qui "pourraient suggérer" un retrait partiel des militaires massés le long de la frontière avec l'Ukraine.

Selon un décompte de l'AFP établi d'après les chiffres de l'ONU et de sources officielles ukrainiennes, environ 140 personnes, militaires ukrainiens, séparatistes prorusses et civils, sont mortes dans les affrontements depuis le 13 avril.

Vous êtes à nouveau en ligne