Embargo russe : la douche froide pour les producteurs français

Margaux Manière, Antoine Morel / France 2

L'embargo russe concerne la quasi-totalité des produits alimentaires. Un manque à gagner de 300 millions d'euros pour les exportateurs français. Ce négociant en fruits rencontré par les équipes de France 2 pourrait mettre la clé sous la porte.

La Russie va se priver de nombreux produits frais en suspendant ses importations agroalimentaires en provenance de France. Cette situation peut donc légitimement inquiéter les producteurs de fruits, notamment français. Une équipe de France 2 a rencontré, jeudi 7 août, un négociant en fruits qui pourrait mettre la clé sous la porte.

Le risque de se voir "confisquer des parts de marché"

La France a en effet expédié pour près de 26 millions d'euros de fruits en Russie en 2012. Une manne importante, qui devait de toute façon baisser cette année en raison d'une récolte abondante attendue en Pologne. Le patron de la Fédération des producteurs de fruits français, Luc Barbier, souligne malgré tout un risque sur le long terme, même après l'arrêt des sanctions : celui "pour les Européens de se voir confisquer des parts de marché au profit de l'Asie ou de l'Amérique latine, qu'il sera ensuite très difficile de reconquérir"

Vous êtes à nouveau en ligne