DIRECT. Ukraine : Moscou réclame une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU

Des insurgés pro-russes attendent devant un checkpoint, le 13 avril 2014, à Slaviansk, une ville de l\'est de l\'Ukraine, proche de la frontière russe. 
Des insurgés pro-russes attendent devant un checkpoint, le 13 avril 2014, à Slaviansk, une ville de l'est de l'Ukraine, proche de la frontière russe.  (MAKS LEVIN / REUTERS)

Le président ukrainien a annoncé, dimanche, le lancement d'une opération "antiterroriste" à grande échelle dans l'est de l'Ukraine, avec la participation des forces armées. 

Moscou réclame, dimanche 13 avril, une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour évoquer la situation dans l'est de l'Ukraine. Le président ukrainien Olexander Tourtchinov a annoncé, peu avant, le lancement d'une opération "antiterroriste" à grande échelle dans l'est de l'Ukraine, avec la participation des forces armées. Une offensive, plus réduite, a déjà été lancée dimanche matin, faisant des "morts et des blessés". De son côté, Moscou a appelé Kiev à "cesser la guerre contre son propre peuple".

L'opération lancée par Kiev intervient au lendemain d'un assaut mené par des hommes armés et cagoulés, identifiés comme des miliciens pro-russes, qui ont pris le QG de la police de Slaviansk. Samedi, des attaques organisées par des hommes en uniforme non marqués ont eu lieu dans de nombreuses villes de la région de Donetsk. 

Voici les derniers événements.

Vaste opération "antiterroriste" dans l'est du pays. Lancée dimanche matin avec "des forces provenant de toutes les unités de sécurité du pays", l'offensive ukrainienne menée par Kiev prend de d'ampleur. Le président ukrainien annonce une opération "antiterroriste" à grande échelle dans avec la participation des forces armées. Il promet l'impunité à tout séparatiste qui poserait les armes d'ici lundi matin.

"Moscou mène une guerre contre l'Ukraine". C'est ce qu'affirme également  le président ukrainien. Samedi soir, le ministre de l'Intérieur ukrainien a dénoncé une "agression" russe. De son côté, Moscou appelle les autorités de Kiev à cesser "la guerre contre leur propre peuple". Le ministre russe des Affaires étrangères estime que "la responsabilité d'éviter une guerre civile en Ukraine incombe désormais aux Occidentaux".

Réunion au sommet et réactions inquiètes. Le Conseil de sécurité ukrainien s'est réuni samedi soir pendant plus de trois heures, mais aucune décision n'a été prise. Côté occidental, les Etats-Unis ont réagi, en menaçant Moscou de nouvelles sanctions. Paris se dit prêt à "de nouvelles sanctions en cas d'escalade" militaireLes attaques dans l'est de l'Ukraine font craindre un scénario similaire aux événements survenus en Crimée.

Vous êtes à nouveau en ligne