DIRECT. Ukraine : tensions diplomatiques à la veille du référendum en Crimée

Des manifestants russes protestent samedi 15 mars à Moscou contre l\'occupation de la Crimée par la Russie.
Des manifestants russes protestent samedi 15 mars à Moscou contre l'occupation de la Crimée par la Russie. ( EGYPTIAN TV / AFP)

L'Ukraine accuse Moscou d'avoir envahi militairement son territoire.

Dans un climat de tensions diplomatiques, la Crimée se rend aux urnes dimanche 16 mars pour choisir entre son rattachement à la Russie et une indépendance renforcée vis-à-vis de l'Ukraine

 L'Ukraine a accusé samedi la Russie d'avoir envahi militairement son territoire en déployant 80 soldats, quatre hélicoptères et trois véhicules blindés. Si les informations sont confirmées, "cela serait une escalade scandaleuse", a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU.

"Ne touchez pas à l'Ukraine !" "Non à la guerre !" Près de 50 000 personnes ont protesté samedi dans les rues de Moscou contre l'"occupation" de la Crimée. Dans le même temps, plusieurs milliers de manifestants pro-Poutine se sont rassemblés près du Kremlin.

 François Hollande a assuré une nouvelle fois samedi que "la France comme l'Union européenne ne reconnaîtra pas cette pseudo consultation" organisée dimanche en Crimée, avant d'évoquer des "sanctions" contre la Russie dès lundi. Par ailleurs, la Russie a mis son veto à une résolution occidentale dénonçant le référendum en Crimée.