Guerre en Ukraine : les "violences et crimes sexuels font partie de l'arsenal" russe, selon la Première dame ukrainienne

La Première dame ukrainienne, Olena Zelenska, lors d\'une conférence de presse à Francfort (Allemagne), le 22 octobre 2022.
La Première dame ukrainienne, Olena Zelenska, lors d'une conférence de presse à Francfort (Allemagne), le 22 octobre 2022. (ANDRE PAIN / AFP)

Olena Zelenska a accusé la Russie d'avoir recours aux violences sexuelles "systématiquement et ouvertement".

Ce direct est désormais terminé.

Olena Zelenska a affirmé, lundi 28 novembre, que "les violences sexuelles et les crimes sexuels font partie de l'arsenal" russe pour "humilier les Ukrainiens". La Russie a recours à la violence sexuelle "systématiquement et ouvertement", a encore accusé la femme du président ukrainien. "C'est pour cette raison qu'il est extrêmement important que ce soit reconnu comme un crime de guerre pour poursuivre tous les agresseurs", a-t-elle ajouté lors d'une conférence contre les violences sexuelles pendant les conflits, organisée à Londres. 

L'armée ukrainienne s'attend à de nouvelles attaques russes cette semaine, a annoncé la porte-parole du commandement Sud, lundi. Elle précise qu'un navire russe porteur de missiles est apparu en mer Noire.

L'électricité partiellement rétablie à Kherson, selon le gouverneur. 17% des foyers ont de nouveau du courant à Kherson, selon le gouverneur Iaroslav Ianouchevytch, cité par le Kyiv Independent (en anglais) sur Twitter. Depuis la récupération de cette ville symbolique par les forces ukrainiennes, le 11 novembre, les habitants attendaient impatiemment le retour de l'électricité pour reprendre leurs activités. 

La centrale de Zaporijjia bientôt libérée ? Le président de l'entreprise publique d'énergie nucléaire, Petro Kotin, a affirmé à Reuters avoir repéré des "signes" que les forces russes se préparent à quitter la centrale nucléaire qu'elles occupent depuis les premières semaines du conflit. Il assure toutefois qu'il est "trop tôt" pour parler de départ.

Vous êtes à nouveau en ligne