Guerre en Ukraine : l'UE doit "se montrer à la hauteur" et accorder le statut de candidat à l'Ukraine et à la Moldavie, selon la présidente de la Commission

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, à Bruxelles, le 17 juin 2022.
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, à Bruxelles, le 17 juin 2022. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Ursula von der Leyen affirme que l'Ukraine "a déjà mis en œuvre environ 70% des règles, normes et standards de l'UE", même si un "travail important reste à faire".

C'est une "responsabilité historique". La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a de nouveau appelé les Etats membres de l'Union européenne à "se montrer à la hauteur" et accorder à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'entrée dans l'UE, dans un discours lors du sommet européen, mercredi 22 juin. Selon Bruxelles, l'Ukraine "a déjà mis en œuvre environ 70% des règles, normes et standards de l'UE", même si un "travail important reste à faire", notamment en matière de lutte contre la corruption. La Géorgie, qui espérait également rejoindre l'UE, devra encore mener des réformes, selon l'avis de la Commission. Ce direct est maintenant terminé.

"Nous sommes encore loin de négociations" de paix entre l'Ukraine et la Russie, estime le chancelier allemand. Olaf Scholz a assuré que cette absence de négociations était de la responsabilité de Vladimir Poutine, dans un discours avant les sommets européen, du G7 et de l'Otan, à partir de vendredi. Il a par ailleurs appelé à mettre sur pied "un plan Marshall" pour l'Ukraine et estimé que la reconstruction du pays coûterait des "milliards" et concernera "plusieurs générations"

Les Russes continuent d'avancer vers Lyssytchansk. Les forces russes progressent dans l'est ukrainien et vise cette ville industrielle stratégique que leur artillerie "détruit complètement", selon des informations livrées par des responsables ukrainiens.

Une attaque de drone suspectée contre une raffinerie russe. Un incendie s'est déclaré mercredi dans une raffinerie de pétrole située dans une région de Russie frontalière de l'Ukraine. "Selon une version, l'incendie a été causé par une attaque de drones sur les installations techniques de l'usine. Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire" de la raffinerie, a déclaré sur Telegram le gouverneur de la région de Rostov-sur-le-Don, Vassili Goloubev, sans autre précision. D'après lui, l'incendie n'a fait aucune victime et a été éteint en fin de matinée. Les opérations de la raffinerie seront suspendues jusqu'aux conclusions d'une enquête pour évaluer l'étendue des dégâts, a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne