Guerre en Ukraine : l'évacuation de civils de Marioupol a été "perturbée" par l'armée russe, annonce un adjoint au maire

Des Ukrainiens ayant fui la ville de Marioupol arrivent à Zaporijia, le 21 avril 2022.
Des Ukrainiens ayant fui la ville de Marioupol arrivent à Zaporijia, le 21 avril 2022. (ED JONES / AFP)

Selon Petro Andriouchtchenko, quelque 200 résidents avaient commencé à se rassembler pour être évacués lorsqu'ils ont été "dispersés" par l'armée russe.

Une nouvelle tentative d'évacuation de civils depuis la ville ukrainienne de Marioupol, encerclée et presque entièrement sous contrôle russe, vers Zaporijia a échoué, a rapporté samedi 23 avril un adjoint au maire de Marioupol sur Telegram. Selon Petro Andriouchtchenko, quelque 200 résidents avaient commencé à se rassembler pour être évacués lorsqu'ils ont été "dispersés" par l'armée russe. Certains auraient été ensuite contraints de monter dans des bus en partance pour Dokoutchaïevsk, une localité occupée par les Russes, à 80 km au nord. "Les gens n'avaient pas le droit de quitter le bus", a fustigé l'adjoint au maire, précisant que les Russes auraient évoqué "des tirs de la part des nationalistes [ukrainiens] sur le lieu d'évacuation" pour justifier ce changement d'itinéraire. Ce direct est terminé. 

Lors d'une conférence de presse, Volodymyr Zelensky a appelé de nouveau à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine "pour mettre fin à la guerre". "Je pense que celui qui a commencé cette guerre pourra y mettre fin", a affirmé le président ukrainien. Il a également déclaré que Kiev abandonnera les négociations avec Moscou si ses militaires, retranchés dans le vaste complexe métallurgique d'Azovstal à Marioupol, sont tués par l'armée russe.

Le nombre de réfugiés ukrainiens ayant fui l'invasion de leur territoire par l'armée russe approche des 5,2 millions, selon les chiffres du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés publiés samedi. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM), également rattachée à l'ONU, a ajouté que plus de 218 000 non-Ukrainiens, essentiellement des étudiants et des travailleurs migrants, avaient aussi quitté l'Ukraine pour les pays voisins.

Le secrétaire général des Nations unies va se rendre en Ukraine pour y rencontrer Volodymyr Zelensky, a annoncé l'organisation vendredi. Antonio Guterres "aura un rendez-vous avec le ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, et sera reçu par le président [ukrainien le jeudi] 28 avril", précise l'ONU. Avant cette visite, Antonio Guterres se rendra mardi à Moscou, où il sera reçu par le chef d'Etat russe, Vladimir Poutine.

Vous êtes à nouveau en ligne