Guerre en Ukraine : la Russie s'oppose à une résolution du Conseil de sécurité condamnant les annexions

Les membres du Conseil de sécurité de l\'ONU, à New York, le 27 septembre 2022.
Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU, à New York, le 27 septembre 2022. (MICHAEL M. SANTIAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le président russe a formalisé, vendredi, l'annexion des régions ukrainiennes de Louhansk, de Donetsk, de Kherson et de Zaporijjia, occupées par ses troupes, lors d'une cérémonie au Kremlin.

La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU a débuté vendredi 30 septembre, vers 21 heures. La Russie, qui a annexé quatre régions ukrainiennes, a sans surprise utilisé son veto pour empêcher l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant ces annexions. Le texte va désormais être soumis à l'Assemblée générale, où tous les Etats membres sont représentés. Ce direct est maintenant terminé.

L'annexion des territoires ukrainiens confirmée. Le président russe a formalisé l'annexion des régions ukrainiennes de Louhansk, de Donetsk, de Kherson et de Zaporijjia, occupées par ses troupes, lors d'une cérémonie au Kremlin, vendredi après-midi. "La victoire sera à nous", a lancé Vladimir Poutine sous les applaudissements d'une foule de plusieurs milliers de personnes. "Bienvenue à la maison", a-t-il déclaré à l'adresse des habitants des territoires ukrainiens annexés, estimant qu'ils étaient "revenus dans leur patrie historique".

Une procédure "d'adhésion accélérée" à l'Otan. En réaction, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a annoncé que son pays avait signé une "demande d'adhésion accélérée à l'Otan", sur sa chaîne Telegram (en ukrainien). 

Les fuites de Nord Stream dues à du sabotage. Les quatre fuites touchant les gazoducs Nord Stream en mer Baltique sont dues à des explosions sous-marines correspondant "à des centaines de kilos" de TNT, selon un rapport officiel de la Suède et du Danemark remis aux Nations-Unies. "La magnitude des explosions a été mesurée respectivement à 2,3 et 2,1 sur l'échelle de Richter, soit probablement l'équivalent d'une charge explosive de centaines de kilos", rapportent les deux pays scandinaves.

Un vote organisé pour réprouver des "simulacres". Le Conseil de sécurité de l'ONU se prononce, vendredi, sur une résolution qui condamne les référendums d'annexion de plusieurs régions ukrainiennes. La réunion aura lieu vendredi à 21 heures (heure de Paris), avant une autre discussion prévue sur les fuites découvertes sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique, a précisé la présidence française du Conseil. Mais le texte n'a aucune chance d'être adopté en raison du droit de veto russe.

Vous êtes à nouveau en ligne