Guerre en Ukraine : la Chine appelle la Russie et l'Ukraine à ne pas laisser le conflit "déborder"

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, s\'adresse à la 77e session de l\'Assemblée générale des Nations unies au siège de l\'ONU à New York, le 24 septembre 2022. 
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, s'adresse à la 77e session de l'Assemblée générale des Nations unies au siège de l'ONU à New York, le 24 septembre 2022.  (YUKI IWAMURA / AFP)

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s'est également exprimé à l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, samedi. 

Depuis la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a appelé l'Ukraine et la Russie à ne pas laisser la guerre "déborder""La priorité est de faciliter des négociations de paix", a-t-il insisté, appelant à une "résolution pacifique de la crise ukrainienne" par l'intermédiaire de discussions "justes et pragmatiques". La Chine est officiellement neutre mais parfois accusée par les Occidentaux d'être trop conciliante avec la Russie, même si des responsables américains ont fait part d'espoirs mesurés après les déclarations de Pékin cette semaine à l'ONU.   

700 manifestants arrêtés en Russie. Les autorités russes ont arrêté samedi, 24 septembre, plus de 700 personnes lors de manifestations contre la mobilisation de réservistes pour combattre en Ukraine, décrétée cette semaine par le président Vladimir Poutine, rapporte l'ONG OVD-Info. Selon cette organisation spécialisée dans le décompte des arrestations, au moins "707 personnes ont déjà été interpellées dans 32 villes" à travers la Russie, dont près de la moitié à Moscou.

L'exode se poursuit. Les autorités russes ont reconnu un afflux "important" de voitures cherchant à se rendre en Géorgie, en pleine mobilisation pour combattre en Ukraine. "Il y a une accumulation importante de véhicules privés, environ 2 300 au total, qui sont arrivés dans la République d'Ossétie du Nord", a déclaré le ministère de l'Intérieur de cette république russe frontalière de la Géorgie.

Le Kremlin punit les déserteurs. Alors que Moscou cherche par tous les moyens à recruter plus d'hommes pour combattre en Ukraine, Vladimir Poutine a signé des amendements prévoyant jusqu'à 10 ans de prison pour les militaires qui désertent ou refusent de combattre en période de mobilisation, comme c'est le cas actuellement. 

L'armée russe limoge un général. Chargé de la logistique, "le général Dmitri Boulgakov a été relevé de ses fonctions de vice-ministre de la Défense", a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué. Il sera remplacé par le colonel général Mikhaïl Mizintsev qui sera "responsable du ravitaillement matériel et technique des forces armées".