Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky revendique des avancées "puissantes" de son armée dans le sud du pays

Des soldats ukrainiens sur une route près de Lyman, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 4 octobre 2022. 
Des soldats ukrainiens sur une route près de Lyman, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 4 octobre 2022.  (ANATOLII STEPANOV / AFP)

La contre-offensive ukrainienne progresse dans le sud de l'Ukraine, après la libération de la ville de Lyman dans la région de Donetsk. 

>> Ce direct est désormais terminé. 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a revendiqué mardi 4 octobre des avancées "puissantes" de son armée dans le sud de l'Ukraine, évoquant des "dizaines" de localités reprises et remerciant Joe Biden pour le "soutien militaire continu" des Etats-Unis, déterminante dans cette grande contre-offensive de Kiev.

L'armée ukrainienne réalise des avancées "assez rapides et puissantes dans le sud de notre pays", a déclaré Volodymyr Zelensky dans son adresse quotidienne publiée sur les réseaux sociaux. "Des dizaines de localités ont été libérées rien que cette semaine" dans les quatre régions annexées en fin de semaine dernière par la Russie, dit-il. 

 Les forces russes ont reculé d'environ 30 km dans la région de Kherson. Une carte militaire montrée mardi 4 octobre par le ministère russe de la Défense lors de son briefing quotidien fait état d'un recul important des forces russes dans le nord la région de Kherson, dans le sud de l'Ukraine. Elle montre que l'armée russe a quitté un grand nombre de localités, dont Doudtchany, sur la rive occidentale du fleuve Dnipro, alors que l'armée ukrainienne mène dans cette région une contre-offensive et poursuit son avancée après avoir libéré la ville de Lyman, dans la région de Donetsk. 

200 000 personnes mobilisées dans l'armée russe, selon le Kremlin. Deux semaines après l'annonce d'une mobilisation partielle, le 21 septembre, par le dirigeant russe Vladimir Poutine, 200 000 personnes ont été mobilisées dans l'armée, a annoncé mardi le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. Officiellement, la mobilisation doit permettre de recruter 300 000 réservistes ayant une expérience militaire ou des compétences utiles, alors que l'armée russe est en difficulté sur le front ukrainien.

Le Conseil de la fédération russe a approuvé l'annexion de quatre territoires ukrainiens. Il y avait peu de suspense. Le Conseil de la fédération russe, l'équivalent du Sénat, a approuvé à l'unanimité, lors de la session plénière de mardi, les lois sur la ratification des quatre traités sur l'annexion des républiques autoproclamées de Donetsk et Louhansk, ainsi que les régions de Kherson et Zaporijjia, dans l'est de l'Ukraine, après les référendums. La communauté internationale condamne ces annexions. 

La Corée du Nord soutient l'annexion russe des territoires ukrainiens. Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Jo Chol Su, a défendu ces référendums comme étant parfaitement légitimes et "organisés conformément à la Charte des Nations unies établissant les principes de l'égalité des peuples", selon l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Vous êtes à nouveau en ligne