Crise Ukraine-Russie : retrouvez les réponses de la chercheuse Anna Colin Lebedev à vos questions

Un soldat ukrainien le 22 février 2022.
Un soldat ukrainien le 22 février 2022. (ARIS MESSINIS / AFP)

La chercheuse à l'université Paris-Nanterre, spécialiste de la Russie post-soviétique et du conflit dans la région du Donbass, était l'invitée de notre direct pour mieux comprendre le conflit actuel.

Vers un statu quo ou une invasion massive ? Vladimir Poutine a reconnu mardi 22 février la souveraineté des régions séparatistes prorusses de Lougansk et Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. Selon le président russe, l'éventuelle entrée de l'armée russe en territoire ukrainien dépendra de la situation "sur le terrain". Mais le président américain Joe Biden a dénoncé "le début d'une invasion russe de l'Ukraine".

Afin de mieux comprendre la situation et ses perspectives d'évolution, franceinfo a invité Anna Colin Lebedev, mercredi 23 février, pendant une heure. Maîtresse de conférence en sciences politiques à l'université Paris-Nanterre, elle est spécialiste des sociétés post-soviétiques et a notamment étudié la sociologie des combattants du Donbass. Voici ses réponses à vos questions.

 Des sanctions contre la Russie. Les 27 Etats membres de l'Union européenne sont "tombés d'accord sur un premier paquet de sanctions à l'unanimité", a annoncé mardi le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian. Ces sanctions "feront très mal à la Russie", a ajouté le chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell. Les Etats-Unis ont également annoncé leurs propres mesures.

Un soldat tué et six blessés en Ukraine. Ces militaires ont été tués lors de bombardements séparatistes dans l'est de l'Ukraine, a annoncé l'armée ukrainienne. En 2021, selon les forces armées ukrainiennes, 66 soldats ont été tués dans les deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

Kiev demande des garanties aux Occidentaux. L'Ukraine a exhorté ses alliés à lui fournir davantage d'armes et à lui donner des garanties sur une future adhésion à l'Union européenne pour la soutenir face à la Russie. "Nous allons mobiliser le monde entier pour obtenir tout ce qu'il nous faut pour renforcer notre capacité de défense", a déclaré le ministre des Affaires étrangères ukrainien.

Vous êtes à nouveau en ligne