VIDEO. La Russie étale sa puissance militaire en Crimée

Les armées russes se sont mobilisées à Opouk, vendredi, pour les plus importants exercices militaires menés sur la péninsule depuis son annexion par la Russie en 2014.

Avions traversant le ciel pour déverser leurs bombes, largage massif de parachutistes, chaloupes de débarquement et mur de napalm dans la steppe... La Russie a mené une vraie une démonstration de force, vendredi 9 septembre, à l'occasion d'importantes manœuvres militaires dans la péninsule annexée de Crimée.

"C'est la première fois que de tels exercices sont menés sur une échelle aussi large et avec le déploiement des différentes composantes des forces armées", a souligné le porte-parole du ministère de la Défense, Igor Konachenkov.

12 000 soldats mobilisés

L'armée de l'air, de terre et la marine se sont mobilisées à Opouk, une base d'entraînement russe de l'est de la Crimée, pour les plus importants exercices militaires menés sur la péninsule, depuis son annexion par la Russie en 2014.

Au total, plus de 12 000 soldats ont pris part à des exercices organisés dans différentes régions du sud de la Russie depuis lundi."Cette base d'entraînement est la plus importante de la péninsule de Crimée et elle permet de tels exercices", a ajouté Igor Konachenkov, précisant qu'elle était déjà utilisée avant l'annexion.

Simulation d'une invasion de la Crimée

Les exercices simulaient une tentative d'invasion de la Crimée par une force étrangère mais, selon le porte-parole du ministère de la Défense, "il ne faut pas transformer (ces exercices) en ce que ça n'est pas: ce n'est pas politique".

Les exercices étaient prévus depuis l'an passé et ne sont pas liés à la récente montée des tensions avec Kiev.Toutefois, un tel étalage de puissance est un message clair des capacités de la Russie à défendre la Crimée, alors que Moscou a dénoncé en août des "incursions" de "saboteurs-terroristes" ukrainiens dans la péninsule.

Vous êtes à nouveau en ligne