La candidate russe à l'Eurovision interdite d'entrée en Ukraine

La chanteuse Ioulia Samoïlova à l\'aéroport de Moscou-Sheremetyevo (Russie), le 16 mars 2017.
La chanteuse Ioulia Samoïlova à l'aéroport de Moscou-Sheremetyevo (Russie), le 16 mars 2017. (ALEXEY FILIPPOV / SPUTNIK / AFP)

Il est reproché à Ioulia Samoïlova, 27 ans, d'avoir participé en 2015 à un concert en Crimée, province ukrainienne annexée par la Russie.

L'Eurovision au cœur de tensions géopolitiques. La candidate russe au concours de chant, Ioulia Samoïlova, a été interdite d'entrée "pour trois ans" sur le territoire ukrainien, où est prévue la compétition le 13 mai prochain. "La décision vient d'être prise", a déclaré une porte-parole des services de sécurité ukrainiens. La nouvelle a également été relayée sur Facebook. Moscou a immédiatement dénoncé une décision "révoltante" de Kiev, via l'agence Interfax.

Le choix d'Ioulia Samoïlova avait suscité un tollé

Cette chanteuse de 27 ans devait interpréter Une flamme brûle, une balade romantique, mais sa présence est contestée depuis une semaine en Ukraine. Il lui est reproché d'avoir participé en 2015 à un concert en Crimée, une péninsule annexée par la Russie. "Si tu violes notre souveraineté, si tu chantes à un concert des occupants en Crimée, cela veut dire que tu t'exposes à une interdiction d'entrée en Ukraine", avait notamment réagi le député ukrainien Serguiï Vissotski.

Les "services de sécurité étudient" le cas de Ioulia Samoïlova, avait ensuite indiqué le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, interrogé par le site internet Liga.net. Les services de sécurité ukrainiens (SBU), eux, avaient promis "une décision équilibrée" concernant la participation de la candidate au concours. Le Kremlin avait alors rappelé qu'il s'agissait d'un "concours international et le pays organisateur doit peut-être suivre les règles de ce concours".

Vous êtes à nouveau en ligne