Lutte contre le gaspillage alimentaire : le Danemark en avance

Le parc Rosenborg, à Copenhague, au Danemark.
Le parc Rosenborg, à Copenhague, au Danemark. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

À l’occasion de la journée mondiale contre le gaspillage alimentaire, le Danemark apparaît comme pionnier dans le monde.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Alors que la France veut diminuer de 50% le nombre d’aliments jetés à la poubelle d’ici 2025, les Danois peuvent se vanter d’avoir pris conscience du gaspillage il y a déjà dix ans. En grande partie grâce à Selina Juul, une jeune femme qui a monté une association et multiplié les prises de paroles dans les écoles en 2009. Son objectif était de frapper les consciences et faire changer les mauvaises habitudes des Danois. Deux ans plus tard, en 2011, le gouvernement danois lançait un plan national et investissait beaucoup d'argent sous forme de subventions afin d'encourager toutes les initiatives qui s'attaquaient au gaspillage alimentaire.  

Des supermarchés en pointe

Une des initiatives les plus spectaculaires a été le lancement des supermarchés WeFood qui vendent à bas prix les produits alimentaires issus des invendus de la grande distribution. Des produits périmés, mais toujours consommables, abimés ou mal emballés. Cette enseigne à but non lucratif, entièrement gérée par des bénévoles, a attiré de très nombreux habitants de Copenhague. Par ailleurs, dans certains supermarchés classiques, où le gaspillage est fréquent, il arrive que des produits qui ne sont pas encore périmés soient carrément donnés aux clients. Il existe aussi au Danemark quelques restaurants où les plats servis ont été cuisinés avec des produits à la limite de la date de péremption.    

Des applis contre le gaspi

Les Danois ont aussi lancé dès 2015 des applications de smartphone spéciales. Si les Français ont découvert relativement récemment l’appli Too Good To Go ("trop bon pour être jeté"), les Danois connaissent le concept depuis 2015. Ce programme pour téléphone mobile met en relation des restaurateurs ou commerçants qui n'ont pas vendu tous leurs produits avec des personnes qui souhaitent réaliser des économies. Le système est géo-localisé et quand un commerçant met un produit en ligne, l'utilisateur reçoit une notification. Le commerçant vend alors à prix réduit son produit presque périmé, mais il le vend quand même, au lieu de le jeter. Cette politique a porté ses fruits puisque l'équivalent de 600 millions d'euros ont été économisés entre 2011 et 2016, selon les chiffres officiels du ministère danois de l’Agriculture. Le gaspillage alimentaire a chuté de d'un quart au Danemark.

Vous êtes à nouveau en ligne