L’UE propose un congé parental équilibré et mieux payé

Voir la vidéo
FRANCEINFO

L'UE veut mettre en place un congé parental commun à tous ses États membres. La France bloque.

L'UE souhaite quatre mois de congés pour chaque parent non transférable et rémunéré à hauteur de 50% du salaire. Le gouvernement français se montre frileux face à cette directive. "Il faut travailler sur la proposition. Jen approuve les principes, mais c'est une belle idée qui peut coûter très cher et finir par être insoutenable", avait déclaré Emmanuel Macron le 17 avril à Strasbourg devant le Parlement européen.

Doubler la rémunération des pères

Tristan Champion est militant En Marche ! et père de deux enfants en Norvège. Il a un message pour le gouvernement. "J'encourage Emmanuel Macron et Marlène Schiappa à ne pas se dérober sur cette nouvelle loi. Je voudrais qu'ils appliquent, ou en tout cas qu'ils s'inspirent de la directive européenne qui est beaucoup plus encourageante que le système actuel en France. Et la directive européenne permet de doubler la rémunération des pères quand ils prennent leur congé", rapporte Tristan Champion, l'auteur du blog "Barbe à Papa".

En France, le congé parental est d'un par couple, payé moins de 400 euros par mois. En Norvège, il est aussi d'un an par couple, mais rémunéré à 100% du salaire. Sur ces 49 semaines de congé parental, le père dispose de 14 semaines au minimum, une quote-part qui n’est pas transférable à la mère. L’objectif est d’impliquer davantage le père dans l’éducation des enfants et de réduire les inégalités professionnelles entre le sexe. 

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao  sur sa chaîne YouTube