Les indignés espagnols dans les rues de Madrid

(Reuters)

Deux ans après les premiers rassemblements, les indignés espagnols se retrouvent ce dimanche soir dans les rues de Madrid. Moins nombreux, ils sont malgré tout mobilisés par milliers pour dire non au programme d'austérité.

Des milliers d'indignés se sont retrouvés ce dimanche en Espagne
pour fêter le deuxième anniversaire de la naissance du mouvement. La mobilisation n'est pas aussi forte qu'il y a deux ans mais la
lutte contre l'austérité a quand même réuni plusieurs milliers de personnes.

"De l'indignation à la rébellion", criaient les
manifestants qui ont marché dans Madrid en direction de la Puerta del Sol,
place où est né le mouvement. Cet anniversaire a été justement célébré sur
cette fameuse place
où les manifestants ont poussé un "cri muet" à
20h00.

Après cette minute de silence, les mains levées au ciel, les indignés
ont applaudi et crié tous ensemble : "Oui, nous pouvons".

Certains parmi les manifestants agités des drapeaux violet, or et
rouge de la Seconde République espagnole, proclamée en 1931.

Ce mouvement, spontané et apolitique, était né il y a deux ans à
une période difficile pour les Espagnols mais aujourd'hui le pays traverse une
crise économique encore plus violente et pourtant, le mouvement mobilise moins.

Le taux de chômage en Espagne atteint un record avec 27,16% de la
population active. Avec des coupes budgétaires et des hausses d'impôts, le
gouvernement actuel de droite, au pouvoir depuis fin 2011, pense récupérer 150 milliards
d'euros d'ici 2014 afin de diminuer le déficit public.

 

 

...