Les Grecs de retour aux urnes le 17 juin, dirigés entre temps par un "gouvernement de service"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les électeurs grecs vont de nouveau devoir retourner voter, faute d'accord pour la constitution d'un gouvernement. Les élections législatives sont prévues le 17 juin. Elles seront préparées par un gouvernement "de service".

Le nouveau Premier ministre grec va s'appeler Panayiotis
Pikramenos, actuel président du Conseil d'État. Il va diriger un gouvernement "de
service" dont la principale mission sera de préparer les prochaines
élections législatives. Le scrutin sera organisé le 17 juin.

Ce nouveau gouvernement sera composé de 12 à 13 membres.
Certains des ministres sortants seront conservés. Selon Panayiotis Pikraménos, "des
magistrats"
les accompagneront.

C'est la deuxième fois en deux mois que les Grecs sont
appelés aux urnes. Ces nouvelles élections sont provoquées par l'incapacité des
partis à s'entendre pour former un nouveau gouvernement. Au cœur des divisions,
la position par rapport aux demandes d'austérité formulées par l'Union
européenne et le FMI.

Le parti de droite, Nouvelle Démocratie et le parti
socialiste (Pasok) ont déjà exprimé leur soutien au plan de sauvetage européen
de la Grèce en échange de nouvelles mesures de rigueur. La Coalition de la
gauche radicale (Syriza), arrivée deuxième du scrutin du 6 mai y est en
revanche farouchement opposée. Selon un récent sondage, Syriza pourrait consolider
sa percée lors du prochain scrutin et devenir le plus important groupe
parlementaire.

Les difficultés rencontrées par la Grèce pour former un
gouvernement inquiètent en Europe. Plusieurs dirigeants ont commencé à s'interroger
publiquement sur une sortie de la Grèce de la zone euro. Hier Angela Merkel et
François Hollande ont, lors de leur première rencontre, affirmé leur volonté
que le pays "reste dans la zone euro"

Vous êtes à nouveau en ligne