L’Écosse veut rendre obligatoire l’introduction de toilettes non-genrées dans les établissements scolaires

En Écosse, le gouvernement veut mettre en place des toilettes neutres. Qu’en est-il de la France ?

En Écosse, le gouvernement vient de mettre en place une loi afin d’instaurer des toilettes neutres dans les établissements scolaires. Plusieurs pays européens ont déjà pris des initiatives concernant certains bâtiments publics. Mais qu’en est-il pour la France ? Sam Bourcier, professeur à l’université de Lille et spécialiste en études genres, répond.

« Les toilettes sont un opérateur de genres, un régulateur de genres »

Selon Sam Bourcier, il y a des initiatives en France mais le problème peine encore à être traité.

« J'ai travaillé sur pas mal de chartes, notamment pour des toilettes non-genrées à l’université, mais nous n'avons pas d’interlocuteurs. C’est aussi très révélateur du fait que finalement les personnes concernées, les personnes trans, n’ont pas accès à l’espace public », insiste-t-il.

Pour Sam, ce problème n’est pas assez existant dans le débat public du fait que la question de l’identité sexuelle n’est pas assez présente en France.

« C’est-à-dire qu’en France, on ne va pas beaucoup écouter les personnes concernées. Il faut que les minorités, mais ça c’est un problème général en France, soient représentées dans l’espace public et que ce soit elles qui mettent en place les politiques de lutte contre les discriminations. Elles ont l’expérience, elles doivent être là. »

Vous êtes à nouveau en ligne