Le volcan Etna inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco

Le volan sicilien Etna en éruption, le 19 février 2013 à Catane (Italie).
Le volan sicilien Etna en éruption, le 19 février 2013 à Catane (Italie). (ANGELA PLATANIA / OLYCOM / SIPA)

L'agence des Nations unies examine l'inscription de 31 sites naturels et culturels.

C'est l'un des volcans "les plus emblématiques et les plus actifs du monde". L'Etna a été inscrit, vendredi 21 juin, au patrimoine mondial de l'Unesco. Le volcan italien, qui culmine à 3 300 mètres dans l'est de la Sicile, est le plus important volcan en activité en Europe, avec une activité connue depuis au moins 2 700 ans, "ce qui en fait l'une des histoires documentées du volcanisme les plus longues du monde", a estimé l'agence des Nations unies.

"Les cratères de sommet, les cônes de cendres, les coulées de lave, les grottes de lave et la dépression du Valle del Bove font du mont Etna une destination privilégiée pour la recherche et l'éducation", a ajouté l'Unesco, qui note qu'il continue d'"influencer la volcanologie, la géophysique et d'autres disciplines des sciences de la Terre". "Sa notoriété, son importance scientifique et ses valeurs culturelles et pédagogiques sont d'importance mondiale."

La zone classée par l'Unesco compte peu d'infrastructures : quelques abris le long des chemins de montagne, 50 petites stations de surveillance sismique et un observatoire scientifique. Elle fait partie du parc naturel "il parco dell'Etna", créé en 1987. Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco, réuni pour sa session annuelle à Phnom Penh, au Cambodge, doit examiner au total l'inscription de 31 sites naturels et culturels au patrimoine mondial, qui comptait avant cette réunion 962 noms dans 157 pays. Parmi les candidats qui espèrent eux aussi être distingués pour leur "valeur universelle exceptionnelle" figurent le Mont Fuji au Japon, la ville d'Agadez au Niger ou encore les villas Médicis en Italie.

Vous êtes à nouveau en ligne