Le succès d'Erasmums : portrait croisé de deux étudiants

FRANCE 3

Trente ans après sa création, le programme Erasmus pourrait bien se développer encore en France. Le nouveau président Emmanuel Macron veut multiplier par trois le nombre de bénéficiaires. 

Au pied de la statue de Paul Cézanne à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), une étudiante italienne âgée de 24 ans. Mara Fossati a choisi de faire son année Erasmus ici à Aix-en-Provence. Une ville que Tom Alario, 23 ans, connaît comme sa poche. À la fin de l'été, il va quitter sa Provence natale direction l'Écosse pour se lancer à son tour dans l'année Erasmus. L'étudiant en musicologie 
donne des cours pour économiser. 

"Une opportunité d'enrichissement incroyable"

En plus de ses cours de piano, il espère travailler cet été en tant qu'animateur pour mettre de l'argent de côté. Il sait qu'il devra trouver un travail là-bas. La débrouille, cela fait partie du quotidien de Mara Fossati. Arrivée à Aix-en-Provence sans parler un seul mot de français, cette étudiante en littérature est désormais bilingue un an plus tard. Sortie de son cocon italien, elle dit avoir muri. "C'est une opportunité d'enrichissement incroyable", explique l'étudiante italienne en lettres. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne