Le personnel navigant de British Airways a revoté massivement lundi en faveur d'une grève

(DR)

Les employés de cabine s'étaient prononcés une première fois en décembre à une majorité écrasante (92,5%) pour la grève contre les suppressions de postes et les mesures d'austérité.Mais ce scrutin avait été invalidé par la justice pour irrégularités.

Les employés de cabine s'étaient prononcés une première fois en décembre à une majorité écrasante (92,5%) pour la grève contre les suppressions de postes et les mesures d'austérité.

Mais ce scrutin avait été invalidé par la justice pour irrégularités.

Une invalidation qui avait contraint le syndicat Unite à annuler in extremis une grève de 12 jours prévue en fin d'année, pour Noël et le nouvel an.

Après le nouveau vote de lundi en faveur de la grève, le syndicat a indiqué qu'il organiserait jeudi une réunion avec le personnel navigant, pour décider de la date à laquelle il appellera à la grève.

Une telle grève serait la première depuis douze ans chez British Airways.

Unite, qui avait été critiqué en décembre pour ce projet de grève en pleines fêtes de fin d'année, s'est engagé cette fois à ne pas organiser d'arrêt de travail pendant les vacances de Pâques, c'est-à-dire pendant la première quinzaine d'avril.