Le pape dénonce "le capitalisme financier non réglementé"

Le pape Benoît XVI lors de la messe de Nouvel An à Saint-Pierre de Rome (Vatican), le 1er janvier 2013.
Le pape Benoît XVI lors de la messe de Nouvel An à Saint-Pierre de Rome (Vatican), le 1er janvier 2013. (ANDREAS SOLARO / AFP)

Benoît XVI a également prié pour la paix dans le monde et condamné les inégalités entre riches et pauvres, lors de la messe du Nouvel An.

S'exprimant devant 10 000 personnes, le pape Benoît XVI a condamné "le capitalisme financier non réglementé", mardi 1er janvier, lors de la messe de Nouvel An à Saint-Pierre de Rome. Il a parlé des "foyers de tension et de confrontation provoqués par l'inégalité croissante entre riches et pauvres, et de la prédominance de la mentalité égoïste et individualiste". Le souverain pontife, âgé de 85 ans, a également dénoncé "différentes formes de terrorisme et de criminalité".

Reuters

Benoît XVI a cependant ajouté que l'humanité avait "une vocation innée à la paix""En chaque personne, le désir de paix est une aspiration essentielle qui coïncide, d'une certaine façon, avec le désir d'une vie humaine pleine, heureuse et accomplie. L'homme est fait pour la paix qui est don de Dieu", a-t-il poursuivi. Pour appuyer son propos, le pape a cité un passage de la Bible : "Heureux les pacificateurs car ils seront appelés enfants de Dieu". Pour l'Eglise catholique, le 1er janvier est la journée mondiale de la paix.

Benoît XVI a également réaffirmé l'hostilité de l'Eglise au mariage des homosexuels.

Vous êtes à nouveau en ligne