Europe : le nombre de migrants illégaux a plus que triplé en début d'année

Des migrants secourus par un navire marchand, le 20 novembre 2014, près des côtes de la Sicile (Italie).
Des migrants secourus par un navire marchand, le 20 novembre 2014, près des côtes de la Sicile (Italie). (MARINA MILITARE ITALIANA / AFP)

Cette poussée qui s'explique notamment par l'"afflux très important en provenance des Balkans", explique vendredi le nouveau patron de l'agence européenne pour la surveillance des frontières.

Le nombre de migrants entrés illégalement dans l'Union européenne a plus que triplé en ce début d'année 2015, a indiqué, vendredi 13 mars, le nouveau patron de l'agence européenne pour la surveillance des frontières (Frontex), Fabrice Leggeri. Il a ajouté que le mouvement risquait de se poursuivre au printemps.

"L'année 2015 a commencé, toute Union européenne confondue, avec une hausse de 250% des franchissements irréguliers de la frontière extérieure" en janvier et février par rapport à la même période de 2014, a-t-il indiqué. Cette poussée s'explique notamment par l'"afflux[de migrants] très important en provenance des Balkans" via la Hongrie, a-t-il ajouté, soulignant que "10 000 Kosovars sont venus en janvier dans l'UE pour demander l'asile".

Manque de solidarité entre les Etats

Début mars, Frontex avait déjà fait état d'un quasi triplement des arrivées en 2014 par rapport à 2103. L'UE a le plus grand mal à gérer ce phénomène, faute d'une vraie solidarité entre les Etats dans l'accueil des migrants et des demandeurs d'asile. 

Face à l'afflux de début d'année, la Hongrie a demandé en février une intervention de Frontex qui a déployé en mars, et "pour au moins deux mois", une opération de renfort aux frontières, avec l'appui de cinq pays, dont la France. Mais la hausse s'explique aussi par la forte augmentation par la route de Méditerranée centrale (de la Libye vers le sud de l'Italie), où les arrivées irrégulières "ont augmenté de 42%" en janvier-février par rapport à la même période de 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne