Le gouvernement serbe va distribuer gratuitement à ses citoyens des actions du pétrolier serbe NIS

(AFP)

Dans la cadre d'un programme de privatisation annoncé en 2008, l'Etat s'est engagé à distribuer aux citoyens serbe environ 20% des parts qu'il détient dans un certain nombre de compagnies.C'est la cas de la NIS, une compagnie contrôlée désormais à 51% par le géant pétrolier russe Gazprom mais où l'Etat serbe détient toujours 49% des actions.

Dans la cadre d'un programme de privatisation annoncé en 2008, l'Etat s'est engagé à distribuer aux citoyens serbe environ 20% des parts qu'il détient dans un certain nombre de compagnies.

C'est la cas de la NIS, une compagnie contrôlée désormais à 51% par le géant pétrolier russe Gazprom mais où l'Etat serbe détient toujours 49% des actions.

Quelque 4,8 millions de Serbes se sont inscrits pour obtenir chacun 5 actions de la NIS. La valeur totale est de 2.500 dinars (25,9 euros). C'est ce qu'ont indiqué mercredi les autorités serbes.

Les citoyens vont également recevoir une compensensation forfaitaire de 1.7000 dinars (17 euros) en liquide, résultant de la privatisation d'entreprises.

Les citoyens éligibles doivent être majeurs et ne posséder aucune action dans quelque entreprise que ce soit.

Outre la NIS (industrie pétrolière de Serbie), les autres compagnies devant être privatisées sont: la compagnie publique de télécommunications, Telekom Srbija, dont l'OTE grec
possède déjà 20% des actions, l'aéroport de Belgrade "Nikola Tesla", la compagnie publique d'électricité EPS, le géant pharmaceutique Galenika et la compagnie aérienne JAT Airways.

Les compagnies doivent ensuite publier d'ici la fin 2010 des listes des propriétaires des actions gratuites.

Le ministre serbe de l'Economie, Mladjan Dinkic, a invité les citoyens à ne pas se hâter de vendre leurs parts de la NIS, mais d'attendre que les actions de la compagnie soient cotées en bourse.