Le gouvernement espagnol a approuvé jeudi soir un décret-loi compilant des mesures d'austérité pour 2010 et 2011

Le chef du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero
Le chef du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero (AFP photos)

L'une des dispositions prévoit de réduire les salaires des fonctionnaires d'en moyenne 5 % dès le mois de juin, puis de les geler en 2011.Une autre mesure prévoit le gel de la revalorisation de certaines retraites en 2011.

L'une des dispositions prévoit de réduire les salaires des fonctionnaires d'en moyenne 5 % dès le mois de juin, puis de les geler en 2011.

Une autre mesure prévoit le gel de la revalorisation de certaines retraites en 2011.

Ces mesures d'austérité, qui visent à économiser 15 milliards d'euros pour l'année 2010-2011, ont pour objectif "d'accélérer le processus" de réduction des déficits publics qui ont explosé à 11,2 % du PIB en 2009 et que Madrid veut ramener à 3% en 2013.

Ce décret-loi s'inscrit dans le cadre d'un plan plus vaste de 50 milliards d'euros d'économies jusqu'en 2013.

L'adoption de ces mesures coïncide avec le début des mobilisations des syndicats de fonctionnaires, qui se sont rassemblés devant des bâtiments publics dans tout le pays jeudi, et qui culmineront avec une grève de la fonction publique le 8 juin.