Le FMI promet des milliards d'aide à l'Ukraine, sous conditions

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'accord conclu ce jeudi à Kiev prévoit que le Fonds monétaire international va accorder à l'Ukraine une aide située entre 14 et 18 milliards de dollars. Un accord qui ne sera validé que si l'Ukraine adopte toute une série de réformes. Au total, l'aide de la communauté internationale pourrait atteindre 27 milliards de dollars.

La communauté
internationale va aider financièrement l'Ukraine mais les réformes demandées
risquent d'être impopulaires. L'accord conclu ce jeudi avec le FMI est conditionné
à l'adoption par le gouvernement de Kiev d'un "train de mesures préalables
énergiques et globales propres à stabiliser l'économie et à créer les
conditions d'une croissance durable".

Ainsi par exemple, sur le
plan énergétique, l'Ukraine s'est déjà engagée à doubler les prix du gaz pour les
ménages dès le 1er mai. C'est ce qu'a annoncé Iouri Kolbouchine, l'un
des responsables de la compagnie gazière nationale Naftogaz.  La hausse pour les
industriels ne sera que de 40% et n'interviendra que le 1er juillet.

L'aide de l'UE et des USA conditionnée au FMI

Cet accord était d'autant plus crucial que l'Union européenne et les Etats-Unis
en avait fait une condition pour participer à un plan de  sauvetage financier.

"Nos partenaires européens ont pris la
décision de nous verser 1,6 milliard  d'euros.
Deux mois après la signature d'un accord avec le FMI, une première  tranche pourra être versée
", a assuré
mercredi le Premier ministre Arseni Iatseniouk, cité par l'agence de presse
Interfax Ukraine.

A LIRE AUSSI  ►►► L'Ukraine au bord du gouffre financier

"L'Ukraine est au bord de la faillite
économique et 
financière " a déclaré
le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk avant d'évoquer une inflation entre
12% et 14% cette année.  Il a aussi
expliqué que  sans la promulgation de lois destinées à entériner le plan d'austérité du FMI, le PIB risquait de se
contracter de 10% cette année, sans compter le risque de défaut.  

Vous êtes à nouveau en ligne