La vague de froid sibérien s'est maintenue sur l'est de l'Europe et le nombre des décès s'est alourdi

La vague de froid devrait traverser l\'Espagne pour atteindre le Maroc et l\'Algérie dans la journée.
La vague de froid devrait traverser l'Espagne pour atteindre le Maroc et l'Algérie dans la journée. (F2)

Depuis lundi, le froid a tué dix personnes en Pologne portant le bilan à 212 décès depuis début novembre.La Roumanie, l'Allemagne, la Russie ne sont pas épargnées. Ni la Chine, où 20 personnes ont trouvé la mort au Xinjiang dans une tempête de neige qualifiée de la pire du pays en 60 ans.

Depuis lundi, le froid a tué dix personnes en Pologne portant le bilan à 212 décès depuis début novembre.

La Roumanie, l'Allemagne, la Russie ne sont pas épargnées. Ni la Chine, où 20 personnes ont trouvé la mort au Xinjiang dans une tempête de neige qualifiée de la pire du pays en 60 ans.

En Roumanie, l'hiver particulièrement rigoureux a fait dix nouveaux morts au cours des dernières vingt-quatre heures alors que les températures ont chuté jusqu'à moins 34 degrés Celsius dans le centre. Au total 43 personnes sont mortes d'hypothermie depuis une semaine, a indiqué mercredi le ministère de la Santé.

Les autorités envisagent d'augmenter ses importations de gaz russe si le froid perdure. Elles ont également décrété une "situation d'urgence" qui permet de couper l'approvisionnement en gaz des grands consommateurs industriels afin de privilégier les ménages, en cas de stocks insuffisants.

En Allemagne, le froid a coûté la vie à 14 sans-abri, un bilan jamais atteint depuis treize ans, selon une organisation allemande d'aide aux personnes sans domicile fixe. Des chutes de neige accompagnées de fortes rafales de vent sont encore prévues mercredi dans la moitié nord du pays et il fallait s'attendre à des problèmes importants de transport, selon les services météorologiques. Les températures minimales devraient atteindre -27°C dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord-est du pays, proches de celles relevées en Russie.

A Moscou, la température a chuté jusqu'à -26°C mardi matin, -20°C à Saint-Pétersbourg. Dans la région d'Orel, à 380 km au sud de Moscou, le thermomètre a même enregistré -30°C, conduisant à la fermeture de toutes les écoles. Pour la première fois depuis ces 50 dernières années, il n'y a pas eu de températures positives sur tout le territoire de la Russie européenne au mois de janvier", a dit Roman Vilfand, directeur de l'agence russe de météorologie Gydromedtsentr.

La Chine connaît pour sa part cette année un hiver particulièrement rigoureux qui a rendu nécessaire l'évacuation de 160.000 habitants du nord et de l'ouest du pays. Le Xinjiang est la région la plus touchée. Elle subit depuis le début de l'année une vague de grand froid venue de Sibérie. Ving personnes y ont trouvé la mort dans une tempête de neige qualifiée de la pire du pays en 60 ans, selon Chine nouvelle.