La Turquie va créer un ministère de l'Union européenne après les élections parlementaires du 12 juin

A droite, le Premier ministre turque, Recep Tayyip Erdogan (archives)
A droite, le Premier ministre turque, Recep Tayyip Erdogan (archives) (AFP/A.Altan)

L'annonce a été faite mercredi par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.Le ministère de l'Union européenne va coordonner les questions relatives à la candidature turque à l'UE", a-t-il déclaré lors d'un discours télévisé au siège de son parti, à Ankara.

L'annonce a été faite mercredi par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

Le ministère de l'Union européenne va coordonner les questions relatives à la candidature turque à l'UE", a-t-il déclaré lors d'un discours télévisé au siège de son parti, à Ankara.

Actuellement, les affaires concernant l'Union européenne sont coordonnées par le ministre Egemen Bagis, au sein du ministère des Affaires étrangères.

C'est en 2005 que la Turquie a entamé des pourparlers d'adhésion à l'Union européenne. Cependant, sur les 35 chapitres politiques que les pays candidats doivent négocier, la Turquie n'en a ouvert que 13.

Huit chapitres restent gelés, sanctionnant le refus de la Turquie d'ouvrir ses ports aux navires chypriotes grecs en vertu d'un accord commercial conclu avec l'UE, la France bloquant par ailleurs plusieurs autres chapitres du fait de son opposition à l'adhésion de la Turquie.

M. Erdogan a annoncé qu'il prévoyait de créer six nouveaux ministères, tout en réduisant leur nombre total de 27 à 25. Il s'agit des portefeuilles de la famille et des politiques sociales, du développement, de la jeunesse, des douanes et du commerce.

Après deux mandats, le parti islamo-conservateur de la Justice et du Développement (AKP) de Recep Tayyip Erdogan en brigue un troisième le 12 juin, et les sondages le donnent favori.

Vous êtes à nouveau en ligne