La grosse bourde de Scotland Yard

L\'enseigne du quartier général de la \"Metropolitan Police\", le New Scotland Yard, à Londres (Royaume-Uni).
L'enseigne du quartier général de la "Metropolitan Police", le New Scotland Yard, à Londres (Royaume-Uni). (EURASIA PRESS / PHOTONONSTOP / AFP)

La police londonienne a révélé par erreur les adresses mail de plus d'un millier de victimes de délits.

Elles sont 1 136 au total. Des victimes de délits devenues les victimes d'une bévue de la police londonienne. La Metropolitan Police a divulgué "par inadvertance" leurs adresses mail en leur adressant un courriel commun.

La "Met", comme elle est surnommée par les Britanniques, a lancé, lundi 30 janvier, une enquête de satisfaction. Elle voulait savoir si les personnes qui avaient eu recours à ses services étaient contentes de la façon dont avait été suivie leur affaire.

Une "erreur humaine"

"Au total, 1 136 mails individuels ont été envoyés en sept fois, à des groupes de 119 à 198 personnes", mais les adresses des destinataires ayant été inscrites au mauvais endroit, elles étaient visibles des autres membres de chaque groupe, précise Scotland Yard dans un communiqué.

Aucun autre détail sur les victimes ne figurait dans ces mails, assure la "Met", qui parle d'une "erreur humaine". La police londonienne a contacté les intéressés pour s'excuser et a décidé de revoir ses procédures pour éviter de tels impairs à l'avenir.

Vous êtes à nouveau en ligne