La Grèce au cœur du G7

FRANCE 3

Les travaux du G7 vont commencer dimanche 7 juin et se poursuivre lundi. L'Europe va y occuper une place importante à cause de la situation de la Grèce.

Le sommet réunissant les sept pays les plus riches (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni, Italie et Japon) va se tenir les 7 et 8 juin à Elmau, dans le sud de l’Allemagne. "Même si elle n'est pas inscrite au programme, la Grèce sera dans tous les esprits, et certainement  au cœur des entretiens bilatéraux", explique Béatrice Gelot, envoyée spéciale en Allemagne. Hier, le pays a demandé à ses créanciers de revoir sa dette. "Le FMI est d'accord, pas l'Allemagne qui réclame le respect du calendrier des remboursements", précise la journaliste.

Un G7 sous haute surveillance

L'Ukraine devrait occuper une grande partie des discussions lors du diner de travail du 7 juin. "Le cessez-le-feu entre rebelles pro-russes et force gouvernementale ne cesse d'être bafoué depuis plusieurs jours dans l'est du pays. Les membres du G7 veulent lancer un nouvel appel au respect des accords de Minsk sous peine de nouvelles sanctions", poursuit-elle.
Enfin, à cinq mois du sommet sur le climat à Paris, François Hollande voudra convaincre ses partenaires de l'importance de ce thème. Le G7 se déroulera sous haute surveillance. 22 000 agents des forces de l'ordre sont mobilisés pour l'occasion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne