La Grèce annonce lundi que les discussions avec la Troïka ont été bouclées.

(LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Les tractations avec les inspecteurs de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne en vue du déblocage d'une tranche d'aide dont Athènes a besoin pour éviter la faillite d'ici un mois sont apparemment terminées.

Les tractations avec les inspecteurs de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne en vue du déblocage d'une tranche d'aide dont Athènes a besoin pour éviter la faillite d'ici un mois sont apparemment terminées.

Sans cette enveloppe de huit milliards d'euros, l'Etat grec pourrait être à court de liquidités dès la mi-novembre et se retrouver en situation de défaut de paiement, un risque majeur pour l'ensemble de la zone euro.

"Après une longue série de réunions et de discussions avec les représentants de la troïka, nous avons conclu le cycle de réunions programmées et la mission devrait conclure d'ici demain", selon le ministre des Finances Evangelos Venizelos.

Un communiqué commun devrait être publié lundi ou mardi par les délégués de la "Troïka" EU-FMI-BCE pour conclure leur mission.

Cependant, certains détails seraient encore en discussion.

En parallèle, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a annoncé que le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement prévue le 17 octobre serait repoussé au 23, afin de permettre aux participants de disposer de nouveaux éléments sur la situation grec.