VIDEO. Un second référendum britannique sur le Brexit ? "Ça, c'est leur problème", estime Michel Barnier

RADIO FRANCE

Le négociateur européen, invité mercredi de franceinfo, appelle le Royaume-Uni à "assumer les conséquences de ses décisions" et appelle à "un dialogue entre la majorité et l’opposition".

"Ce n’est pas à moi, comme négociateur européen de dire comment la vie politique britannique doit être organisée", a réagi Michel Barnier, mercredi 27 février sur franceinfo, alors qu'un second référendum, au Royaume-Uni, ne semble plus un tabou à quelques semaines du Brexit

"Je la suis avec attention, et avec respect, elle est assez stimulante cette vie parlementaire britannique... a ironisé le négociateur européen. Je n’ai pas à intervenir dans le débat pour ou contre un second référendum, de nouvelles élections. C'est l'affaire des Britanniques. Ce n’est pas à nous, du côté européen, de décider comment est approuvé, dans un pays qui veut quitter l’Union européenne, la loi ou le traité que nous avons négocié. Ça, c’est leur problème."

À qui revient la faute d'une situation compliquée par le Brexit, alors que la date du 29 mars approche ? "Je ne veux pas porter de jugement. Je constate simplement qu’il est temps, dans ce pays qui veut quitter l’Union européenne et qui doit assumer les conséquences de ses décisions, qu’il y ait un dialogue, une coopération entre la majorité et l’opposition", a déclaré Michel Barnier.  

Vous êtes à nouveau en ligne