VIDEO. Quand un député réclame des excuses à Boris Johnson en plein Parlement britannique

BRUT

Le député travailliste Tanmanjeet Dhesi a réclamé des excuses à Boris Johnson, un an après ses propos jugés racistes sur les femmes portant la burqa.

"Quand est-ce que le premier ministre présentera-t-il enfin ses excuses pour ses remarques désobligeantes et racistes ?", a tonné Tanmanjeet Dhesi, député travailliste. Cette question a été posée à Boris Johnson, pour sa première séance de questions au gouvernement en tant que premier ministre, ce mercredi 4 septembre. En août 2018, Boris Johnson avait écrit un éditorial contre l'interdiction de la burqa dans lequel il comparait les femmes la portant à des "boîtes aux lettres" et des "braqueurs de banques". Boris Johnson avait refusé de réagir aux demandes d'excuses, en offrant une tasse de thé aux journalistes. Dans la semaine suivant la publication de son article, les incidents anti-musulmans avaient augmenté de 375 % au Royaume-Uni. 

"Nous ne pouvons que comprendre la souffrance ressentie par les femmes musulmanes lorsqu'elles sont décrites comme des braqueurs de banque et des boîtes aux lettres", a lancé le député avec véhémence.

Une intervention applaudie

Porter une croix, une kippa, un hijab ou une burqa. Pour Tanmanjeet Dhesi, ces distinctions ne peuvent pas permettre aux députés de faire "des remarques désobligeantes". "Donc, plutôt que de se cacher derrière des enquêtes dissimulées, quand est-ce que le Premier ministre va-t-il enfin s'excuser pour ses remarques désobligeantes et racistes ?"

Les députés travaillistes ont applaudi à la demande d'excuses mais aucune n'a été reçue du Premier ministre. Boris Johnson a par ailleurs affirmé être "fier" d'avoir un gouvernement dont le cabinet est "le plus diversifié" de l'histoire du pays.

Vous êtes à nouveau en ligne