VIDEO. Brexit : au port de Calais, le bureau de contrôle est encore en chantier

AVENUE DE L'EUROPE / FRANCE 3

 Au port de Calais, la douane met les bouchées doubles pour préparer ses agents et ses infrastructures au rétablissement de la frontière avec le Royaume-Uni. Mais quelle que soit la date définitive du Brexit, rien n'est prêt. "Avenue de l'Europe" est allé inspecter les travaux en cours...

Le Brexit aura-t-il lieu sans accord le 12 avril 2019 (au lieu du 29 mars comme prévu initialement) ? Au port de Calais, ces deux semaines ne seront de toute façon pas de trop pour les ouvriers. Ceux qui doivent mettre en place les infrastructures nécessaires au rétablissement de la frontière entre la France et le Royaume-Uni sont en colère.

"Eh bien voilà, c'est le futur bureau de contrôle de Calais !" Quarante agents des douanes vont bientôt y travailler vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais ce que désigne, furieux, le secrétaire régional de la CGT Douanes aux journalistes d'"Avenue de l'Europe", c'est un chantier.

Manque d'anticipation ?

Pour les syndicats, l'administration n'a pas cru au Brexit et a manqué d'anticipation. "Quand on décide, par exemple, d'organiser les Jeux olympiques en France, on prévoit des structures, poursuit Philippe Bollengier. Et le jour où les Jeux olympiques commencent, les stades sont prêts pour accueillir les athlètes, les hôtels sont en place..."

Le syndicaliste ne décolère pas : "Nous, c'est notre travail. C'est quand même un fait historique, le Brexit. Ça fait deux ans qu'on en parle, on aurait pu largement anticiper, depuis plusieurs mois, les constructions, les bâtiments nécessaires pour que les agents puissent travailler !"

Extrait de "On se prépare au pire", un reportage de Marianne Mas et Christophe Hillary à voir dans "Avenue de l'Europe" le 27 mars 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne