VIDEO. Avenue de l'Europe. Les Polonais de Londres ont peur du Brexit

A une semaine du référendum britannique le 23 juin,  "Avenue de l'Europe, le mag" diffusait une enquête sur la première communauté étrangère du Royaume-Uni. Les Polonais de Londres, même les mieux intégrés, redoutent un éventuel Brexit. Extrait.

Si la Grande-Bretagne rompt les amarres avec l'UE, quelle place pour les étrangers européens en territoire britannique ? A Londres, il y a une adresse connue de tous les Polonais, nombreux dans la capitale : l'Association culturelle et sociale polonaise, sorte de consulat privé où les familles viennent voir des spectacles, demander de l'aide ou régulariser leur situation.

Certains parents sont ici pour remplir un formulaire de demande de passeport polonais pour leurs enfants en prévision des vacances, car il est exigé en plus du passeport britannique.

"Les lois pourraient changer"

Avec la menace du Brexit, beaucoup ont peur de devoir repartir. Cette jeune maman dont le bébé est né en Grande-Bretagne espère pouvoir rester. Ceux qui sont arrivés récemment sont les plus inquiets : il faut six ans de présence sur le territoire britannique pour demander un passeport.

Même les mieux intégrés ne sont pas tranquilles. "Je vais demander un passeport britannique, comme 99% des Polonais, qui ont peur de ce qui va se passer. Les lois pourraient changer, mais on ne sait pas comment", confie Monica, secrétaire de la Fédération des Polonais qui vit à Londres depuis plus de dix ans.

Extrait de "Mal aimés", un reportage diffusé dans "Avenue de l'Europe, le mag" le 15 juin 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne